Sinh Doan

Des lumières franches et brutales d’un pays tropical, le Vietnam de son enfance, aux éclairages tempérés de la Normandie, Sinh Doan continue d’aimer la lumière pour l’ombre qu’elle crée.

L’intense activité photographique paternelle lui a transmis le goût de l’image qui fixe et imprime la mémoire des instants d’un temps si fugace.

Elle s’attache à faire éclore de la rêverie dans chaque recoin de son jardin de Normandie.

Un jardin sans cesse exploré pour développer cette familiarité indispensable au portrait intime des créatures qui s’y épanouissent.

Cécile Leroy-Pruscha

Cécile Leroy-Pruscha , à travers son objectif, restitue un univers poétique qui s’appuie sur les territoires qu’elle traverse, des bords du Rhin de son enfance aux lumières de l’Ile de France.

Elle garde précieusement le souvenir d’un grand père exigeant qui scrutait ses tirages noir et blanc au compte-fil dans la quiétude du bel ouvrage accompli.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *